quarta-feira, 26 de julho de 2017

[OBRAS DE MANUEL BANET] «QUI DONC PEUT TAIRE LES MORTS»

QUI DONC PEUT TAIRE LES MORTS ?*


Non, rien ne peut taire
Notre désir de chanter aux balcons
De notre jeunesse, tôt grandie
Trop fragile pour un saut de puce
Géante, néanmoins, sur les toits des rues

Non, rien ne peut taire
Notre chanson d’amour blessée
De flamme, embrasant les chaussées
Si près de l’oreille, un souffle
Réveillant des échos de tonnerre

Non, rien ne peut taire
Notre cri perçant tous les rideaux
De fer, de terre, de sable, d’eau
Jaillissant, telles larmes
Sang versé de nos cercueils

____
* DA RECOLHA INÉDITA «LE RÂTELIER SOMNANBULE» de 1983-1986