terça-feira, 28 de fevereiro de 2017

POÉSIE: DANS LA CHALEUR PROFONDE...(*)


Dans la chaleur profonde de ses cheveux j’ai trouvé
Un parfum si doux que l’âme en pâlit
Une brise aux senteurs d’Océan, vagues roulant sur les rochers
Un nid de duvet enfoui dans la mémoire d’un jour d’Automne
 Un ruisseau scintillant aux poissons mystérieux sous le sable
Une lampe à huile tremblotante dans une cabane de pécheurs
Un hurlement de cerf à l’hallali
Un brouillard collant comme suie sur les murs des usines
Une grande flambée d’herbes sauvages crépitant dans le noir
Un chant lointain d’oiseau dont le nom réveillerait les prédateurs
Une cuiller tournant, tournant, lente, autour d’une soupe froide
Un grand pin tout raide après l’incendie
Une petite pluie qui vous rafraîchit le visage
Un campement de tsiganes dans une nuit d’Andalousie
Un reflet de mer, coupé du blanc espoir d’une voile
Un refuge de montagne à demi sousterré par la neige
Un crépuscule mourant sous les rayons de Lune

(*extrait du recueil en français - «Le râtelier somnanbule» 1984)